Accueil Contact Liens utiles
Afficher la recherche
  • FR
    • EN

      English

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

    • ES

      Español

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

Détails d'une actualité


Amcor : récompenser les salariés

A l’appel de notre organisation, les salariés d’Amcor Selestat ont entamé des débrayages à partir du 8 juin pour protester contre le refus de la direction de leur attribuer une prime reconnaissant leur engagement durant la crise sanitaire. Trois jours plus tard, grâce à la détermination de FO, un consensus a été trouvé.


11 Juin 2020

L’équipe FO a rencontré la direction du site le 5 juin, après un CSE extraordinaire. Au menu des discussions : la prime d'activité et le maintien de salaire à 100% durant la période d'activité partielle, deux revendications FO. Pour notre organisation, seule à se battre pour les salariés, il s’agissait avant tout d’obtenir une véritable reconnaissance de l’engagement des salariés dans le maintien de l’activité du site pendant la crise sanitaire. « Si Amcor tourne encore aujourd’hui, c’est grâce à ses salariés, qui ont toujours répondu présents, résume Eric Borzic, secrétaire du syndicat FO Amcor Selestat et coordinateur Amcor. Il est donc essentiel pour nous qu’il en retire une compensation. »

Après moultes tergiversations, la direction s’oriente vers une prime dite « Macron » assortie de conditions assez restrictives (elle prétend par exemple empêcher le recours au droit de grève) et d’un montant nettement insuffisant au regard des efforts consentis par les salariés et des risques pris : 250 euros ! FO tente alors d’arriver à un compromis avec une prime portée à 500 euros et un maintien de salaire à 100% durant la semaine 13, où l’entreprise était fermée. Mais rien n’y fait, la direction reste arc-boutée sur sa position. Contrainte d’aller à l’épreuve de force, et avec le soutien des salariés, notre organisation appelle donc à des débrayages à partir du 8 juin jusqu’à ce que les salariés obtiennent la prime qu’ils méritent. Le 11 juin, FO et la direction finissent par trouver un accord : maintenir une enveloppe à 100% pour la prime de performance et une nouvelle enveloppe de 40 000€ pour une prime « Covid19 », soit 250€ par salarié en plus de la prime de performance. « Nous n’avons pas obtenu satisfaction sur l’intégralité de nos revendications, conclut Eric Borzic, mais nous avons réussi à faire prendre en compte des demandes importantes, en plus d’avoir sur nous faire respecter de nos dirigeants. Plus que jamais, la voix de FO compte chez Amcor. »
 
 
 




 
 
 
 


← Retour à la liste